Ada Marra

La crise sanitaire nous pousse à cultiver l’entraide et la solidarité. Ces valeurs s’expriment tous azimuts au sein de l’EFV comme ailleurs ces derniers mois.

C’est probablement en partie car ce mouvement en contrebalance un autre, délétère celui-là, et qui lui est parallèle : celui de division que génère inlassablement notre époque entre pro-ci et anti-ça. L’altruisme, l’empathie et le débat constituent de puissantes antidotes à la montée de ces intégrismes manichéens et aux polémiques souvent stériles et immatures qui en sont le terreau. Jean-Marc Chevallaz

Notre « grande interviewée », la politicienne lausannoise Ada Marra en est un bon exemple tout comme notre nouveau président Jean-Marc Chevallaz dont nous vous proposons un portrait. L’une est socialiste et l’autre PLR, mais tous deux sont guidés par une recherche de l’intérêt général. Ils ont en commun aussi un certain recul sur les choses et une capacité à l’autodérision.

Notre journal veut cultiver cette diversité en continuant de donner la parole à tous ceux qui se démènent pour que l’humain reste au centre en ces temps troublés. Il ambitionne ainsi de refuser d’enfermer les gens dans de réductrices petites cases et de rassembler autour de ce qui nous unit plutôt que diviser en ne se focalisant que sur ce qui nous sépare. Mais si notre publication se doit d’être informative et bienveillante, elle se veut aussi inspirante, divertissante, ludique et même amusante. Nous espérons que ce nouveau numéro y parvient. Bonne lecture à tous !

Laurent Grabet